Man spricht über uns


21/02/2020

La bonne table de la semaine : Chez Brigitte, dans le Vieux-Lille


Chaque semaine, nous testons une bonne table du Nord ou du Pas-de-Calais. Cette semaine, une adresse nichée dans une charmante rue du Vieux-Lille.

On a connu le lieu, et ses mues successives sous le nom de « Oui », et l’on retrouve le cadre, notamment le long comptoir. De discrètes touches de déco et l’option tables hautes signent la transformation, et les cocktails achèvent de nous mettre dans le bain : choisira-t-on le Brigitte Bardot (Americano), le Brigitte Fontaine (Spritz rouge), le Brigitte Fossey (Moscow Mule) ?

Côté carte, le choix est court et de saison. On a aimé la poitrine de porc fermier maturée de chez Évrard (22 €) et adoré le siphon de mousse au chocolat noir (6 €). On a aussi apprécié l’amuse-bouche, le choix de vins au verre et l’ambiance (Vieux-Lille, mais pas trop).

13, rue des Bouchers. Menu midi, 21 €. Tlj sauf lundi soir et dimanche. Tél. : 09 83 80 89 61.

www.chezbrigittelille.com

06/11/2019

A Lille, le bar Privilège dit « Oui » au restaurant


Fin novembre, Le Oui, situé 13 rue des Bouchers dans le Vieux-Lille (Nord) va changer de nom. Le chef du restaurant s'est associé au patron du bar Privilège pour ce renouveau.

Un nouveau nom pour un nouveau départ. Si vous avez vos habitudes au Oui, le restaurant de la rue des Bouchers dans le Vieux-Lille (Nord), attendez-vous à voir quelques modifications. Aux alentours du 20 novembre 2019, l’établissement va accrocher une enseigne flambant neuve affichant un autre nom. La carte va être être légèrement retravaillée. Quant à la déco, seuls quelques ajustements sont prévus.

Derrière ces subtiles transformations, c’est en réalité la direction du restaurant qui change. Le Oui était sur le point de mettre la clé sur la porte. Une situation intolérable pour Guillaume Delbarre, patron du bar Le Privilège, qui avait fait de cette belle adresse sa cantine. « C’est un bel établissement, dans une belle bâtisse. Il a connu de grandes années mais était sur le point de fermer, je ne pouvais pas laisser faire ça. »

Il décide alors de s’associer au chef du Oui, Clément Richevaux, devenu un ami au fil des ans. « L’opportunité s’est présentée de reprendre le local à deux. Avec son expérience au Privilège, Guillaume sera à la tête de l’établissement et moi en cuisine », explique Clément. Pour autant, Guillaume ne quittera pas son job au Privilège, il n’aura que quelques mètres à faire à pieds pour gérer le restaurant.
Du français, du frais et du bon

Le chef Richevaux, qui a notamment fait ses armes chez Thierry Marx à Bordeaux, continuera de régaler ses clients avec sa cuisine entièrement tournée vers le produit, « du français, du frais et du bon ». On retrouvera les assiettes à partager sous forme de tapas à la française. Et 4-5 plats à la carte qui changeront toutes les semaines en fonction des arrivages, des saisons et de l’inspiration du chef.

On pourra, par exemple, goûter du homard de Bretagne, des rognons, de la tête de veau, et même des abats que Clément sait sublimer comme personne.

Mon travail c’est le bon produit, la technique, l’assaisonnement. Les intitulés sur la carte son simples et on sait ce qu’on mange.

« Et on aura des assiettes végé sur mesure et sans gluten pour tous les régimes alimentaires. Clément a toujours su s’adapter à tous les clients, il fait en fonction de leurs envies », ajoute le patron du Privilège.
Le nouveau nom bientôt dévoilé

Côté salle, la déco va être légèrement revue, en particulier dans la cave où quelques éclairages vont être ajoutés. Et puis, surtout, une nouvelle enseigne doit être posée le 19 novembre.

Quant au nom du restaurant, nous ne dévoilerons rien ici. Mais ceux qui connaissent bien les deux amis ne devraient pas être étonnés par le choix. « Le nom a été choisi en l’honneur de la grand-mère de Clément , partie il y a quelques mois. C’est elle qui lui a donné le goût de la cuisine. Et ma maman porte le même prénom, c’est elle qui m’a donné le goût de bien manger », plaisante Guillaume Delbarre.

Rendez-vous vendredi 8 novembre pour fêter les 14 ans du Privilège. Le nom du restaurant sera révélé lors de cette soirée d’anniversaire.

Ça se précise ! Voulez en savoir plus ? Alors rendez-vous au Privilege le 8 novembre pour la découverte du nom de notre nouvel établissement!! Clément et Guillaume

02/11/2019

Le resto français Chez Brigitte ouvre ses portes dans le Vieux-Lille


En ce froid mois de novembre, l’ancien resto Le Oui de la rue des Bouchers s’est transformé en Chez Brigitte. Pas la même déco, pas les mêmes proprios mais toujours ce désir d’ouvrir la porte aux gourmets de la cuisine française.

Chez Brigitte, c’est le restaurant qui rend hommage aux mamans et grands-mamans. “C’est le nom de ma mère qui m’a donné le goût de bien manger et celui de la grand-mère de Clément, décédée il y a quelques mois”, raconte Guillaume, le co-propriétaire du lieu. Guillaume, c’est le big boss du Privilège qui se trouve à deux pas de l’établissement. Clément, c’est l’ancien chef-cuistot du resto Le Oui. Ensemble, les deux amis-associés ont redonné vie au resto qui avait fermé définitivement ses portes en juillet dernier.

Pas question cependant de dénaturer le lieu. Dans un décor “authentique qui reflète l’esprit du Vieux-Lille” avec son mur en vieilles briques, les deux associés ont gardé cette envie de servir de bons plats français. “On propose des plats sains, goûtus, de qualité, élaborés avec des produits frais, expliquent les deux associés. On peut y manger des tripes comme du homard, tout dépend de ce qu’on trouve au marché”. Pas de panique pour les végétariens, le chef n’aura aucun mal à adapter ses plats, “de même pour ceux qui mangent sans gluten ou les intolérants au lactose”.
Leur trésor, c’est la cave à vins

Et pour les amateurs de vins, vous êtes à la bonne adresse. Leur cave envoie du (très) lourd avec des centaines de vins de toutes les régions, allant de 25€ à 500€ la bouteille. Il y a également une carte généreuse de vins servis au verre. “Tout ce qu’on aime bien boire, on l’a acheté, s’amuse Guillaume. On a de quoi faire plaisir à tout le monde”. “On a pris les meilleurs vins des dernières années, ajoute Clément. Rien que pour les vins rouges il y en a une dizaine qu’il est possible de goûter.”